Aller au contenu principal
Nasamo, les yeux du désert

Nasamo, les yeux du désert


En deux mots :

Le projet « Nasamo, les yeux du désert » est un documentaire né de notre envie de faire découvrir le talent unique de Saad Mhazras, électricien à l’hôtel Sangho de Tataouine le jour, peintre autodidacte la nuit, et les paysages grandioses du sud de la Tunisie qui l’inspirent.

L' origine du projet :

Nous sommes deux amis d’enfance, Ahmed et Alexandre, originaires du 18ème arrondissement de Paris. Après avoir réalisé des petits projets artistiques amateurs, notamment un journal photographique de notre quartier ou encore un documentaire sur le 18ème pour un concours France Télévisions, nous avons voulu nous lancer dans une réalisation plus audacieuse.

Il faut remonter plusieurs années en arrière pour comprendre comment nous nous sommes retrouvés à filmer, dans les contrées reculées du sud de la Tunisie, un personnage aussi mystérieux et intrigant que Saad Mhazras.

Au début des années 2000 les parents d’Alexandre découvrent la région de Tataouine sur les conseils de leur ami Patrice qui s’était lié d’amitié avec un homme peu ordinaire : Saad Mhazras. C’est non seulement le coup de foudre avec la région mais surtout avec Saad qui fera revenir la famille tous les ans. Jean-Marc, Laurence et Patrice font partie des premiers à avoir encouragé Saad à continuer et à persévérer dans la peinture.

Au bout de plusieurs années, le contexte politique et social compliqué de la région rend la venue de la famille d’Alexandre impossible. Heureusement le lien sera préservé grâce aux nombreux échanges à distance.

Une dizaine d’années plus tard, Alexandre parle à Ahmed, son ami d’enfance, de son envie de faire un documentaire sur ce sujet... qui vaut le détour. Un paysage fabuleux et un homme admirable : que rêver de mieux pour un premier projet !

Il n’en fallait pas plus pour que l’aventure commence...

Le projet en détails:

L’aboutissement de ce projet est le fruit d’un long processus qui aura duré presque 2 ans, entre le premier voyage en octobre 2018 et la fin de la post-production à l’été 2020. Nous avons maintenant besoin de vous pour nous aider à faire connaître le travail de Saad.

Ce documentaire indépendant a été réalisé sans aucun budget. Pour le tournage, l’équipe se résumait à Ahmed et Alexandre plus un micro, un trépied et un canon 100D. Il ne restait ensuite plus qu’à tenter de capturer la magie de l’homme et du lieu...

Néanmoins, ce film a pu voir le jour grâce à la précieuse collaboration de personnes qui ont apporté leur savoir et leur expérience dans différents domaines d’expertise.

Parmi eux, Romain Pourieux a eu une importance cruciale dans la concrétisation du projet. Il a été déterminant tout au long de la post-production en réglant les divers problèmes techniques et a surtout réalisé l’étalonnage du film avec beaucoup d’implication.

Arthur Coulet s’est quant à lui investi avec ardeur pour créer les différents éléments graphiques du film. Le mixage sonore a été effectué par Armand Lesecq qui a su régler les nombreux problèmes de sons rencontrés durant le tournage.

Sur place, nous avons pu compter sur l’hospitalité et le soutien des familles Boufalgha et Mhazras et de leurs amis, sur le gite de Raouf à Douiret et sur l’ensemble de la population de Chenini (village natal de Saad).

Plus qu’un film pour nous cette œuvre revêt une incroyable valeur sentimentale et a pris une dimension tout autre avec la participation en voix-off de Jean-Marc Irollo, notre héros à bien des égards.

C’est grâce à toutes ces personnes que ce projet a été rendu possible. L’objectif ultime étant de faire découvrir l’univers et le talent de Saad au plus grand nombre.

Le dernier obstacle que nous avons rencontré a été la fermeture des salles de cinéma à cause du Covid alors que nous venions d’achever notre travail.

Mais maintenant que les cinémas ont rouvert, nous vous annonçons que la date du 18 septembre 2021 a été arrêtée pour la projection et qu’elle aura lieu au cinéma le LOUXOR à Paris à 13h30.

Pour patienter d’ici-là, nous vous communiquons la bande-annonce ci-dessous :

https://youtu.be/z45NDeEy0qU

A quoi servira la cagnotte ?

Ce financement participatif peut être un moyen de donner à Saad Mhazras la vitrine nécessaire pour pouvoir dévoiler son talent.

Ainsi voici les différents objectifs que vos contributions pourront peut-être permettre d’atteindre :

-1er objectif 700e : pour payer la location de la plus grande salle du Louxor que nous avons réservée pour le 18 septembre 2021 à 11h (chaque donateur aura bien sûr sa place réservée pour assister à la projection au Louxor)

-2ème objectif 1200e : pour payer les billets d’avion (minimum 400 euros) à Saad afin qu’il puisse venir assister à la projection le 18 septembre

-3ème objectif 3000e : pour financer le travail de Saad (location d’un lieu d’exposition, frais de transport de ses œuvres, achat de matériel, travail de communication...) et pour diffuser le documentaire (frais d’inscription à des festivals, organisation d’une nouvelle projection...)

Nous espérons que vous serez aussi touchés que nous par le travail de Saad. Merci beaucoup pour vos contributions... et rendez-vous le 18 septembre 2021 pour la projection !

3 080 € Collectés sur 3 000 €

102%
0 Jour restant
0 Participation

Organisateur

Irollo Alexandre

Profil vérifié

Bénéficiaire

Alexandre Irollo et Ahmed Miled