Aller au contenu principal
parraine une ferme

parraine une ferme

aujourd'hui nous refusons de disparaitre, nous avons travaillé trop dur. On veut  donner un avenir libre à nos enfants avec le bio.Notre projet tient la route, venez nous voir !Nous avons besoins d'une somme importante car elle correspond aux 5 années d'investissements que la région devait subventionner.Le conseil régional nous a abandonné au milieu du gué sur une somme totale de 75 000 €. Nous sommes convaincu que 15 000 personnes peuvent nous aider avec 5 euros chacun. Nous avons fait ce choix car un petit don est plus facile à faire. Aujourd'hui les réseaux, les partages  peuvent faire une grande différence.Nous y croyons, c'est notre espoir.Si nous réussissons nous pourrons démontrer qu'il est possible d'aider de la même façontous nos autres amis paysans abandonnés par l'état et la région. Vous êtes déjà plusieurs a avoir entendu notre appel sur facebook, et à  nous avoir fait quelques premiers dons.La cagnotte sécurisée en ligne était attendue.C'est une première pour nous, alors il a fallut s'organiser. Certains donateurs ont souhaité donner plus que 5 €, nous y sommes sensibles et remercions chaleureusementcelles et ceux qui font un don plus conséquent.il est important pour nous d' offrir quelquechose en retour dans la mesure de nos moyens.Nous serons ravi de vous rencontrer pour une visite de l'exploitation, vous faire dégustater du riz au lait maison.Lorsque la météo le permettra il sera possible  d'organiser une journée à l'étang de la fermeoù vous pourrez pique niquer et pêcher si vous le souhaitez  en rencontrant d'autres donateurs.

136

4 181 €

5 %
SAUVONS LES TORTUES !

SAUVONS LES TORTUES !

SAUVONS LES TORTUES ! Participez à la sauvegarde des tortues en aidant le Refuge de Bessières à se doter de nouvelles infrastructures destinées au bien-être des centaines de tortues accueillies chaque année. L’Association du Refuge des Tortues (A.R.T.) a été créée au printemps 2006. Elle gère un centre d’accueil pour tortues aquatiques et terrestres implanté sur la commune de Bessières (31) située à 20 km au nord-est de Toulouse. Ces tortues sont placées soit par des particuliers désireux de s’en défaire, soit par l’Administration (ONCFS). Elles sont élevées dans de vastes enclos et de grands bassins spécialement aménagés pour ces reptiles vieux de 260 millions d’années et dont les menaces compromettent de plus en plus l'avenir. Ce centre unique en France a été construit par les bénévoles de l’Association du Refuge des Tortues qui compte pas moins de 500 adhérents. Le Refuge abrite actuellement plus de 900 tortues. Pour améliorer les conditions de vie de nos pensionnaires, nous devons agrandir la zone de quarantaine. Cette infrastructure permettra d’accueillir et de soigner les quelques 350 tortues qui nous sont confiées chaque année. Les travaux de la quarantaine se porteront sur les réalisations suivantes : 1/- La construction d’une serre de 80 m² : elle comprendra 13 bassins pour les tortues aquatiques et 4 enclos pour les tortues terrestres. Les enclos intérieurs se prolongeront également à l’extérieur permettant ainsi aux tortues de circuler librement et de profiter des bienfaits du soleil. Le coût des travaux est estimé à 18 058.59 €. 2/- La construction de cinq bassins extérieurs : ces bassins bâtis en parpaings (blocs à bancher) permettront d’accueillir des tortues-alligators, des chélydres serpentines ainsi que des tortues à carapace molle. Le coût des travaux est estimé à 13 183.17  €. L’ensemble des travaux de la serre et des bassins extérieurs est estimé à 31 241.76 €. L’éducation à la protection de notre environnement est la vocation principale du Refuge des Tortues qui se veut être un outil exemplaire en la matière. Son originalité se fonde sur une pédagogie active par le vivant. Le Refuge des Tortues sera ouvert au public dans le courant du mois d’avril 2019. Son inauguration officielle se déroulera au printemps 2020. Mais avant son ouverture au public, il faut terminer les travaux de la quarantaine. C’est la raison pour laquelle nous faisons appel au plus grand nombre pour que ce projet solide, viable et utile pour la biodiversité et les tortues se concrétise. Chaque donateur aura droit à l'accès gratuit et à une visite guidée du Refuge des Tortues. Vous pouvez contacter directement Jérôme MARAN, président de l'Association du Refuge des Tortues, qui vous enverra des photos des installations déjà réalisées du centre. N’oubliez pas, les tortues ont besoin de vous, aidez-les maintenant !! L'Association du Refuge des Tortues est reconnue d'intérêt général depuis le 19 décembre 2017. Chaque donateur bénéficie d'une réduction d'impôt dont le montant est égal à 66% des sommes versées dans la limite de 20% de son revenu imposable. Si vous donnez 100 € à l'Association du Refuge des Tortues vous obtiendrez 66 € de réduction d'impôt et au final cela vous coûtera réellement 34 €. Sur simple demande, nous vous transmettrons un reçu fiscal (CERFA 11580.03). Site internet: www.lerefugedestortues.fr et www.tortues-du-monde.comDécouvrez le clip du refuge : https://youtu.be/X-a5oKdEm2cCourriel:Téléphone: 06.70.08.71.84Président de l’association: Mr Jérôme MARANCourriel :Téléphone : 06.70.08.71.84

101

4 742 €

15 %
Incinérateur de l'Aube : Soutenez le recours en justice

Incinérateur de l'Aube : Soutenez le recours en justice

Face à la décision du préfet de l’Aube autorisant la construction d’un incinérateur de déchets ménagers, l’association Aube-Durable a décidé de saisir le tribunal administratif. Nous avons besoin de votre aide pour financer les frais de justice (avocat) et stopper ce projet surdimensionné. Le département de l’Aube par l’entremise du SDEDA (syndicat d’élimination des déchets) projette depuis 2010 la construction d’un incinérateur d’une capacité de 60 000 tonnes dans l’agglomération troyenne (La Chapelle Saint Luc).Ce projet, par sa nature même et son dimensionnement, présente plusieurs écueils :- Il n’a pas fait l’objet d’un débat démocratique large en amont de son élaboration.- Il est surdimensionné au regard de notre démographie et des perspectives de réduction des déchets qui n’ont pas été prises en compte.- Il condamnerait les politiques de réduction à mener sur ce territoire.- Il va à l’encontre des réglementations sur les modes de traitement des déchets.- Il présente un risque sanitaire réel compte tenu de sa localisation en pleine agglomération.- Il présente un risque financier pour les collectivités et les habitants compte tenu du montage choisi (DSP de 25 ans) et des évolutions réglementaires et fiscales dans le domaine du traitement des déchets. Nous vous demandons, parce qu’il s’agirait d’un dernier projet en France, de nous aider à pouvoir saisir le tribunal administratif pour permettre d’une part d’enclencher la réduction des déchets et d’autre part d’éviter d’autres projets similaires dans le reste de la France. Plus d’info : http://www.aube-durable.frVous pouvez également donner par chèque à l'ordre d'Aube-Durable et à envoyer à l'adresse : Aube-Durable (Chez Pascal HOUPLON), 41 rue Jaillant Deschainest 10 000 Troyes

51

2 410 €

32 %
Parrainez un arbre fruitier pour un jardin-forêt en vallée de Chevreuse

Parrainez un arbre fruitier pour un jardin-forêt en vallée de Chevreuse

Bonjour à tous, J’ai le plaisir de vous annoncer le démarrage de mon projet de jardin-forêt dans la vallée de Chevreuse. Le terrain se situe à Saint-Forget-les-Sablons, entouré de forêts et de champs sur lesquels une rencontre avec des chevreuils, sangliers et lapins est très fréquente. Aucun travail mécanique ne sera utilisé et les pesticides ou autres produits chimiques seront remplacés par un paillage naturel, du fumier, des plantes fertilisantes, sans oublier l’aide primordiale des vers de terres et autres petites bêtes du sol.Ainsi, d’ici fin-mars, près de 200 arbres et arbustes fruitiers seront plantés.Le projet s’articule autour de plusieurs grands axes :* Une partie dite « potagère » afin de produire des légumes de saisons. Ces légumes seront vendus localement ou troqués contre d’autres services avec différents partenaires locaux.* Une partie expérimentale. Des fruits et légumes aujourd’hui relativement méconnus en France seront cultivés comme l’amélanchier, le camérisier, l’aronia, le ragouminier ou encore le goumi du Japon. Des plantes originaires d’Amérique ou d’Asie trouveront leur place au sein du jardin. De plus, je souhaite favoriser la diversité en ne plantant aucunes variétés identiques. * Une grande importance sera accordée à la sensibilisation et à l’éducation. A travers le jardin, je souhaite transmettre des connaissances et valeurs autours de la permaculture, agroforesterie, respect de l’environnement et de la biodiversité. Ainsi, les groupes scolaires et particuliers seront les bienvenus afin de participer aux différentes activités en fonction des saisons.Je porte ce projet avec une volonté de produire des légumes et fruits de façon naturelle, de dynamiser les échanges au niveau local en favorisant les interactions avec différents acteurs (fermes, agriculteurs, commerçants, particuliers) et en diffusant des savoirs et connaissances le plus largement possible.Afin de rendre ce rêve possible, je vous propose de parrainer un ou plusieurs arbre(s) dans la liste ci-dessous, en précisant votre choix dans un message. Si vous le souhaitez (et je vous le recommande !), vous pourrez venir les planter et par la suite leur rendre visite pour voir leur croissance. Les plantes proviennent des pépinières bio AtmosVert, Ribanjou et Gaujard : - 3 Pommiers, 3 Poiriers (encore 1 disponible), 3 Abricotiers (plus disponible), 3 Pruniers, 3 Cognassiers (encore 2 disponibles), 3 Cerisiers (1 disponible), 2 Néfliers, 1 Pêcher (plus disponible), 3 Kakis (1 disponible), 2 Amandiers (plus disponible), 3 Ragouminiers (cerisier de Mandchourie, plus disponible), 1 Grenadier: 20 euros/arbre - 30 trios de petits fruits (mix de framboisiers, cassissiers, groseilliers, caseilliers et groseilliers à maquereaux) : 15 euros/trio -10 Cognassiers du Japon, 10 Amélanchiers, 1 Poivrier du Sichuan (plus disponible), 1 Poivrier des Moines (plus disponible) : 15 euros/arbre - 2 Arbousiers (plus disponible), 1 Arbre à pois, 2 Oliviers de Bohème (encore 1 disponible), 2 Chalefs d'Automne (plus disponible), 8 Cornouillers du Japon, 5 Camérisiers: 10 euros/arbre - 1 Cormier à gros fruits: 25 euros (plus disponible) - 1 Figuier cépée: 35 euros (plus disponible) - 1 Pacanier (Noix de Pécan), 1 Jujubier (plus disponible), 1 Mûrier noir (plus disponible) : 45 euros/arbre - 1 arbre à Miel: 30 euros (plus disponible) Les plantations s'effectueront principalement entre le 9 et 23 mars.  J’espère vous voir sur le terrain afin de jardiner, discuter et de partager de bons moments en savourant de bons fruits et légumes. Merci à tous et à bientôtAlexander

56

1 985,10 €

Les abeillers du lac de ribou

Les abeillers du lac de ribou

"La désolation au rucher…" Chers parrains et amis des abeilles, le moral est au plus bas !On a perdu, Karine et moi, 75% des ruches.L’an passé, je les avais disposées sur ce même emplacement, situé en forêt. Les colonies avaient pu bénéficier de belles floraisons et d’un cadre idyllique. 2018 avait été une année magnifique au niveau de la saison apicole… Aussi belle qu’en 2011. On ne les oublie pas ces années de prospérité. Et voilà, j’étais confiant, je n’aurais pas dû l’être. Pas de doute possible, les champs aux  alentours du rucher ont dû être traités. En tout cas, j’ai vraiment eu un présentiment la semaine dernière quand je suis arrivé sur le rucher. Vous savez, cette sensation de « nature morte ». Pas de chants d’oiseaux, ni même d’insectes visibles. Rien, un silence triste et annonciateur d’une mauvaise nouvelle.Quel gâchis ! Quelle tristesse! Le travail d’une saison…Il me reste des essaims heureusement, et je vais quand même pouvoir relancer la saison mais nous éprouvons avant tout un sentiment de gâchis, une perte irrémédiable au profit d'enjeux agricoles économiques qui nous dépassent …Allez restons positifs, on va y arriver, avec votre soutien, je sais qu’on peut rebondir.J’espère revenir très vite avec des nouvelles plus joyeuses. D'ailleurs le 20 juillet vous êtes amicalement conviés à venir nous rencontrer sur le site de l'exploitation pour effectuer un baptême apicole, échanger avec nous et recevoir nos remerciements!En attendant nous vous remercions encore pour votre aide morale et financière !  Bienvenue sur cette cagnotte solidaire !Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte. Pour vous donner un ordre d'idée un essaim d'abeilles a un coût de 150 euros à l'achat, pour relancer notre exloitation nous souhaitons investir de nouveau dans l'achat de 50 essaims soit 7500 euros.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés.Envie de nous aider à récolter plus de dons ? Partagez cette cagnotte !Merci à tous ! David et Karine

43

2 160 €

28 %
JE PROTEGE MON ÎLE ET SES HABITANTS! NON A LA DIGUE!

JE PROTEGE MON ÎLE ET SES HABITANTS! NON A LA DIGUE!

Je protège mon île et ses habitants!Pour nos générations futures! NON A LA DIGUE!Bienvenue sur cette cagnotte solidaire pournous aider à financer nos actions et recours!Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés. N'HESITEZ PLUS! DEDUCTION FISCALE DE 66% DE VOS DONS !Les associations LATANIERS NOUT KER D'VIE et SREPEN, destinataires de ces dons, bénéficient d'un rescrit fiscal qui vous permet de déduire 66% du don versé de vos impôts!   Envie de nous aider à récolter plus de dons ? Partagez cette cagnotte !Merci à tous ! QUI SOMMES NOUS?TOUCH PA NOUT ROCHE, DETRUI PA NOUT BELLEVUE, LATANIERS NOUT KER D’VIE, SREPEN, SEOR, VIE OCEANE, ATR FNAUT, AGIR DDPME, CCPLC Réunion etc. Le COLLECTIF CONTRE LA DIGUE est une UNION de plusieurs citoyens, associations environnementales, collectifs et élus, TOUS déterminés à ce que l’intérêt général des réunionnais, notre biodiversité, nos richesses, notre santé ne soient pas sacrifiés sur l’autel d’intérêts particuliers de quelques lobbies et multinationales.  Une union née d’une volonté commune d’action suite au dernier avis très critique du Conseil National de Protection de la Nature (CNPN), alertant une nouvelle fois sur le DESASTRE HUMAIN ET ECOLOGIQUE qui se profile si on persiste à vouloir finir en digue le tronçon Grande Chaloupe-Possession. NOUS NE SOMMES PAS DES OPPOSANTS A LA NRLMAIS DES OPPOSANTS A LA PARTIE EN DIGUE (Grande Chaloupe-Possession) ET C’EST A NOUS DE RAPPELER A CES DECIDEURS qu’ils n’ont pas le droit de jouer avec NOS vies !  ILS N’ONT PAS LE DROIT DE SACRIFIER notre patrimoine naturel pour les intérêts à court terme de quelques NANTIS, alors que des solutions alternatives existent dans un véritable intérêt général et sur le long terme.  NOTRE COMBAT :NOUS SOMMES CONSCIENTS des risques de la Route du Littoral actuelle et de l’importance d’avoir une nouvelle liaison sécurisée. Mais le dernier avis du CNPN du 21 décembre 2018 APPORTE LES PREUVES que les mesures d’Evitement/Réduction/Compensation des impacts du chantier sur l’environnement sont DEJA MAL MAITRISEES, INSUFFISANTES, VOIRE MEME NON RESPECTEES contrairement à ce qu’affirme la communication propre et lisse de la Région. Et il craint le pire car CES 2.7 KM RESTANT, PREVUS EN DIGUE, SERONT A EUX SEULS BEAUCOUP PLUS IMPACTANT QUE TOUT LE RESTE DU CHANTIER avec le cumul des impacts négatifs du chantier lui-même et des carrières et prélèvement massif d’andains qu’elle nécessite. A L’HEURE DE L’URGENCE CLIMATIQUE : NOUS VIVONS A L’ECHELLE LOCALE CE QUI EST EN TRAIN DE SE PASSER A L’ECHELLE MONDIALE! UN MAUVAIS CHOIX fait en dépit des alertes des scientifiques et experts en environnement et en biodiversité qui TOUS ONT ALERTE DÈS 2011 sur le fait que le choix d’une digue sur ce dernier tronçon EST LA VARIANTE LA PLUS IMPACTANTE SUR L’ENVIRONNEMENT ! UN MAUVAIS CHOIX FAIT POUR DES INTERETS PARTICULIERS (multinationales, lobbies, etc.) bien loin de l’intérêt général ! Si la NRL prend du retard aujourd'hui c'est justement parce que la Région a fait ce mauvais choix, contre l'avis de TOUS les experts et scientifiques des instances environnementales consultatives.La Région se retrouve donc confrontée à la règlementation environnementale et aux délais normaux des procédures nécessaires (Modification SAR, PLU, PIG, SDC etc.) et qu'elle n'avait pas anticipés. Finir la NRL OUI, mais pas à n'importe quel prix!  LA DIGUE = DESASTRE HUMAIN  * Santé – Sécurité : Des carrières dédiées TROP PROCHES d’écoles crèches, maisons de retraites, habitations etc. Des milliers e réunionnais concernés sur Bois Blanc, Lataniers, Bellevue et autres.                                  * Risques routiers accrus avec les milliers de camions supplémentaires sur nos routes inadaptées à l'ouverture simultanée des carrières + prélèvement massif d'andains.  * Déstabilisation de la falaise pendant les travauxLes travaux de la digue augmenteront le risque de déstabilisation de la falaise pendant la phase de travaux augmentant le risque pour les usagers actuels de la route ! LA DIGUE = DESASTRE ECOLOGIQUE * Récifs coralliens déjà gravement impactés sur le périmètre du chantier et qui le seront encore plus avec les travaux de cette digue.            * Réserve marine en danger avec les carrières et les prélèvements massif d’andains (lessivage des sols) prévus en amont.Ci-dessous images Bois Blanc et Bellevue surplombant la réserve marine.      * Dizaines d'espèces protégées en danger (Faune et Flore) sur le chantier (Bois de Paille en queue - Grand Dauphin) et sur les sites de carrières (Papangues, Puffins, Chauve-souris, Bois de Chenilles, Bois de Lait etc.).                                 * Bilan carbone désastreux du chantier (millions de rotations de camions, importation matériel, engins etc.) NON A CE DESATRE! NON A LA DIGUE!C’EST MAINTENANT QU'IL FAUT AGIR! STOP aux projets destructeurs de biodiversité !STOP aux lobbies et aux magouilles sur le dos de notre santé et de notre humanité !  ON PEUT ENCORE EVITER CE DESASTRE ET FORCER LA REGION A FINIR CETTE NRL AVEC UNE SOLUTION MOINS IMPACTANTE! AIDEZ-NOUS!!

44

1 816 €

Soutenez Fleurs Jaunes, producteur de plantes médicinales de la Réunion

Soutenez Fleurs Jaunes, producteur de plantes médicinales de la Réunion

Je suis installé en tant qu’agriculteur depuis 3 ans à la Petite France (St Paul, La Réunion) avec un objectif double: créer une pépinière afin de multiplier les plantes indigènes des Hauts de l’île et planter des espèces médicinales indigènes classées à la pharmacopée française pour que ces plantes soient mises en valeur sans être pillées dans le milieu naturel. Le tout en agriculture biologique bien entendu.Ma parcelle agricole était envahie par de l’Acacia noir, de la Vigne marronne, du Galabert et du Bringellier marron. J’ai déjà défriché plus d’un hectare dont la moitié est désormais plantée avec de l’Ambaville, du Bois d’Arnette et du Fleur Jaune. Malheureusement mon matériel est en fin de vie: j’ai dû faire réparer ma tronçonneuse et ma débroussailleuse plusieurs fois l’année dernière et il me reste environ un hectare et demi à nettoyer. J’ai fait une demande de subvention pour renouveler ce matériel, acheter un broyeur afin de pouvoir composter les déchets végétaux qui étaient jusque là brulés et me fournir en plants pour une espèce que je n’ai pas encore réussi à multiplier (Bois maigre). Cette demande a été acceptée mais sous forme d’un remboursement donc je dois avancer l’argent et je n’ai pas de trésorerie suffisante (j’ai déjà du mal à boucler les fins de mois). Cette cagnotte doit donc me permettre, dans un premier temps, d’acheter tronçonneuse, débroussailleuse, broyeur et plants. Une fois que j’aurais le remboursement, l’argent sera utilisé pour:- agrandir et consolider ma serre (12 m² actuellement),- réparer mon ombrière qui a bien souffert des tempêtes de 2018,- construire un séchoir pour les récoltes de plantes médicinales. Une visite de la pépinière pourra être organisée si certains veulent venir voir sur place. Pour plus d’informations et des nouvelles régulières, vous pouvez suivre ma page:https://www.facebook.com/FleursJaunes974/ Merci d’avance pour votre soutien, n’hésitez pas à partager à votre réseau. Je n’ai pas grand-chose à offrir en échange mais je peux proposer une plante en pot de 2 litres ou un sachet de 100g de tisane (quand ils seront disponibles) pour 10€ de don.

38

1 762 €

41 %
ECOVOLONTARIAT / AIDONS LE NEPAL

ECOVOLONTARIAT / AIDONS LE NEPAL

Bonjour, nous sommes Lucile & Simon, deux étudiants en école d’ingénieur matériaux et packaging. Pour valider notre diplôme, nous devons réaliser une session à l’étranger.  Étant des futurs concepteurs et créateurs d’emballages, nous sommes depuis 4 ans sensibilisés à leurs impacts  sur l’environnement.  Dans l’état actuel des choses, la question environnementale fait beaucoup débat. La nécessité de changer les choses est devenue primordiale pour le bien de la société d’aujourd’hui et de demain.  C’est pourquoi, nous avons choisi de dédier cette période à l’étranger à une mission d’écovolontariat qui nous permettra d’aider, avec nos ressources, l’environnement et les  populations dans le besoin.  Notre choix s’est porté vers le Népal. D’après l’Environmental Performance Index développé par l’université de Yale, en 2018, sur 180 pays le Népal se classe dans les derniers ( 176ème) en terme de performance environnementale (qualité de l’air, impact sur la santé, gestion des déchets …). Nous allons partir 6 semaines avec l’association Volunteers Initiative Nepal. Nos missions sur place seront : * Organisation de campagnes de sensibilisation à la gestion des déchets dans les écoles et auprès des communautés,* Interaction avec le gouvernement sur la mise en place d’outils pour l’aide à  la gestion des déchets,* Réalisation d’un rapport sur nos missions. En tant qu’étudiants, nous avons besoin de votre aide et de votre soutien pour mener à bien notre projet. Votre contribution nous aidera à financer une partie de nos trajets, ainsi que les différents dons que l’on sera amené à faire aux enfants népalais et plus généralement à la population locale. Nous vous remercions par avance pour votre générosité.  Si vous le souhaitez, pour tous dons de plus de 20 euros, nous vous enverrons une carte postale signée par un enfant népalais. Il vous suffira de ne pas vous mettre en anonyme lors du paiement et nous vous recontacterons !  Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés.

35

1 620 €

40 %
Création d'une "forêt-jardin"

Création d'une "forêt-jardin"

Chers gourmands de nature, Le printemps approche et un rêve se profile !Faire un jardin-forêt qui permettra  au Bol d’Ussel d’avoir sous la main des produits magnifiques... Fruits et légumes bio en circuit ultra-court ! « Le Bol d’Ussel » est un restaurant  de campagne en Haute-Loire :  " C’est sur le chemin de Robert-Louis Stevenson, bien connu des pèlerins et randonneurs, que vous attend Valentine Jullien dans son restaurant le Bol d’Ussel. Ce lieu rempli du charme de sa nature et qui fait la part belle aux artistes par le biais d’expositions régulières, se veut avant tout une « zone de confort » propice aux rencontres humaines. Cette autodidacte a une éthique très claire : les producteurs locaux. Végétarienne, elle cherche avant tout à mettre les légumes à l’honneur même si elle prévoit toujours un peu de charcuterie pour les plus carnivores. Unique chef d’orchestre de ce lieu de convivialité, Valentine vous façonnera une assiette en fonction de votre personnalité  ou de vos envies. Chaque matin, elle crée un plat et un dessert différents comme une purée de pommes de terre aux orties, une soupe de lentilles au curcuma et à la sauge ciselée ou sa célèbre glace au miel qui fidélise une clientèle de gourmands. « J’ai l’impression que chaque personne qui entre est un copain qui débarque à l’improviste » confie-t-elle. "Extrait de l’article paru dans le magazine de cuisine 95°.  Le terrain est trouvé (2400m² de friche) à 600 mètres du restaurant. La somme récoltée permettra d’acheter graines, plants, arbres, arbustes, outils de jardinage… Contreparties des dons :  Don jusqu’à 10 euros : 1 Boisson offerte au Bol d’Ussel.Don de 20 euros : 2 goûters offerts au Bol d’Ussel.Don de 50 euros : 2 repas offerts au Bol d’Ussel.Don de 100 euros : 1 arbre fruitier dans le verger portera votre nom.Don de 300 euros : 3 arbres fruitiers dans le verger porteront votre nom + 2 repas offerts au                                    Bol d’Ussel.Don de 500 euros : 1 tableau d’Armel Jullien, peint à l'huile sur toile de lin au format de                                            18X24 cm ( un paysage de montagne vu du jardin ). Pour en savoir plus www.leboldussel.comwww.armeljullien.fr Un grand merci à toutes et tous de votre soutien pour le lancement de cette nouvelle aventure !

30

1 815 €

72 %
Aidons à la création d'une ferme responsable au Népal

Aidons à la création d'une ferme responsable au Népal

Parce que l'écologie sociale n'a pas de frontière! Mukunda et Duppa sont deux guides officiels que nous avons rencontrés au Parc National de Chitwan au Népal (https://whc.unesco.org/fr/list/284). Ils sont surtout deux formidables personnes : passionnés de nature, attentifs à l'écologie, lucides et volontaires, en plus d'être très sympathiques et drôles! A bientôt 45 ans, ils sont mariés et pères de famille. Après des années de travail et d'économies, ils viennent d'acquérir cinq hectares de terre agricole en bordure du Parc. Ils veulent maintenant créer leur exploitation responsable (maraîchage, céréales, volailles) avec pour objectifs :- autonomie alimentaire- création d’une dizaine d'emplois (hommes, femmes) dans le village- génération de revenus par vente directe- développement du site à moyen terme (pisciculture, éco-lodge, artisanat...). La période de plantation vient de démarrer et ils ont besoin d'un petit coup de pouce pour pouvoir vendre les premières productions dans trois mois. Aidons-les à décoller dès à présent : achat des semences, construction d'une bâtisse de stockage (en terre), implantation de capteurs solaires et irrigation. Cette contribution est nécessaire maintenant et va leur servir de tremplin pour leur projet à long terme. Nous sommes en contact très étroit avec eux et suivrons bien-sûr leurs avancées via internet (nous pourrons vous envoyer des photos si vous le souhaitez). Merci de votre générosité, pour eux, leur village et notre planète! Charlotte et Nathalie     Bienvenue sur cette cagnotte solidaire !Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés.Envie de nous aider à récolter plus de dons ? Partagez cette cagnotte !Merci à tous !

28

1 217 €

48 %
Une menuiserie pour Giuseppe au Maquis !

Une menuiserie pour Giuseppe au Maquis !

Ce n'est qu'un au revoir !Cher.e.s tou.te.s,vous savez que notre ami Giuseppe s'en va bientôt rejoindre le beau projet collectif et solidaire de la commune du Maquis, là bas dans le sud...Le Maquis, c’est une ferme où se mêlent agriculture paysanne, engagement social et action culturelle. C'est un lieu de résistance collective, d’expérimentations, de luttes et d’avancées sociales.>>>découvrez le maquis ici Giuseppe sera berger (!!!) et ne pourra pas, vous vous en doutez bien, s'empêcher de mettre ses compétences de menuisier au service de la communauté. Du coup, il va transférer tout le matériel de son atelier au Maquis. He oui... il n'y a pas (encore!) de menuiserie au Maquis! C'est là que tu interviens. En participant à cette cagnotte, tu aideras Giuseppe et ses amis à financer le transport du matériel jusqu'au Maquis et la rénovation de la salle qui accueillera la menuiserie. Bello ! Oui on le sait c'est irrésistible.En plus, puisque au Maquis il y a un gite et un camping participatif, tu pourras à n'importe quel moment venir voir comment ça se passe tout ça.>>>voir le gîte ici NB : selon un sondage au pif, nous avons estimé à environ 55% la pourcentage de Montreuillois ayant de façon directe ou indirecte béneficié d'un coup de main de Giuseppe Scaramella dans leur vie; par conséquent, cette cagnotte devrait avoir une chance de réussir ?!! Alors, svp aidez nous, soyez cool, soyez méchants, soyez tout ce que vous voulez maisaidez nous, faites tourner la cagnotte !Surtout, n'oubliez pas de proposer à des gens qui n'aiment pas Giuseppe de participer, parce que franchement, si on ne lui donne pas un coup de main, on est pas sûr qu'il arrive à partir un jour! ...Et on a envie de fixer la date de sa fête de départ !!! Vive Giuseppe, vive les menuisiers, vive Montreuil et vive la Maquis ! Merci à tou.te.s ! À bientôt pour la fête !

29

1 045 €

41 %
LANCEMENT DU FOND DE DOTATION POUR L'AVENTURE A PORTÉE ENVIRONNEMENTALE

LANCEMENT DU FOND DE DOTATION POUR L'AVENTURE A PORTÉE ENVIRONNEMENTALE

LANCEMENT DU FOND DE DOTATION POUR L'AVENTURE A PORTÉE ENVIRONNEMENTALE Bonjour,Je suis Stéven Le Hyaric.Après une micro-carrière de cycliste Elite puis de communicant au service de sportifs et de marques j'ai décidé un jour de donner un sens à ma vie ou de mettre plus de sens dans celle-ci.C'est dans l'aventure et la transmission que j'ai trouvé ce sens. En passant une première fois 120 jours au Népal pour rencontrer les plus grandes montagnes du Monde et des populations reculées, en traversant la France à vélo pour promouvoir la bienveillance cyclistes-automobilistes. Dernièrement je viens de boucler Paris-Dakar à vélo et traversé le Great Himalaya Trail en VTT. Soit la traversée du Népal d’est en ouest par sa trace haute, 2000 kilomètres, 90 000m de dénivelé positif et vingt cols à plus de 5000 mètres. Ce projet, c'était Rêves d'Himalaya. Mon futur projet : #666PROJECT​666 pour 6 déserts les plus durs du Monde sur 6 continents en 6 mois6 déserts / 6 continents / 6 x 1 mois.​666 est aussi un clin d'oeil à ce que certains considèrent comme le nombre de l'enfer, de la bête. Un clin d'oeil pour m'engager à ma manière pour la planète et contre le dérèglement climatique qui est déjà bien avancé.​Montrer ce qu'est la vie dans les déserts et les difficultés de survie vont être le fil rouge de ce projet. Quoi de mieux pour un aventurier que de montrer et explorer la réalité du terrain pour en transmettre quelques fragments.​​​​ Bienvenue sur cette cagnotte solidaire !Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés.Envie de nous aider à récolter plus de dons ? Partagez cette cagnotte !Merci à tous ! Quelle est la suite ? Le prochain défi ?Ce projet « DAKARECORD », c’était l’introduction d’un travail de plus grande ampleur qui est de traverser les 6 déserts les plus hostiles du monde sur 6 continentns en 6 mois. Projet 666, avec un clin d’œil à l’enfer et l’extinction, sur ce qui nous attend si on ne fait rien, même s’il est peut-être trop tard. C’est un appel à réagir sur des déserts chauds le Kalahari, le désert de Gobi, de Atakama, au Chili, le désert de Simpson, en Australie ou il y a des températures de plus de 55°.  Le cerveau fond à 60°… (Rires). Le réchauffement climatique, on le verra bien. Et puis il est peuplé d’un serpent tous les 10m2 environ…Et ensuite, Arctique, Antarctique, pour montrer la fonte des glaces. Si je ne peux pas rouler en Antarctique ça serait vraiment le bordel pour moi parce que ça veut dire que je dois porter le vélo et si on ne peut pas rouler en Antarctique, ça veut dire qu’on a pris 40°, ça serait fou ! Et ça existe, parce que j’ai des copains qui ont fait le Pôle Sud, il y a quelques temps, et il faisait – 12°… Du coup, je flippe un peu de ça, mais ce sera la réalité.

14

2 040 €

13 %
Le projet agri-culturel de Graine de Ferme !

Le projet agri-culturel de Graine de Ferme !

« Dessine Moi une Ferme » : un projet agri-culturel pour Graine de Ferme ! Qui sommes-nous ? Nous sommes Raphaël et Apolline : deux curieux et amoureux de la nature. Raphaël a obtenu un CAP en maraichage biologique et est actuellement en formation BPREA (Brevet Professionnel Responsable d’Entreprise Agricole) afin de développer ses compétences en gestion et de bénéficier d’un meilleur accompagnement dans son installation agricole. Au sein de sa formation il a effectué plusieurs stages dans des fermes maraichères dans lesquelles il a approfondi les techniques culturales : de là est née l’idée de créer sa propre micro-ferme.  Apolline est une littéraire, après une licence de Lettres Modernes et un service civique dans un Écomusée, elle confirme son désir de partager : visites guidées, ateliers avec les enfants, création d’un potager, transmission du patrimoine ou encore communication culturelle ont été pour elle autant de moyens de développer un territoire rural par le biais du tourisme et du partage. Au sein de la micro-ferme elle souhaite développer l’éco-tourisme, allier agriculture et culture au service d’un développement local vivant. Pour éclairer ce projet elle se forme actuellement au développement rural avec une licence professionnelle « Entreprises et Développement Local ».   Notre projet naît de quatre envies : - Créer une ferme à taille humaine et porteuse de valeurs, permettant un travail de la terre peu mécanisé et respectueux du sol pour une valorisation de nos produits et le maintien d’une biodiversité essentielle. La micro-ferme est une ferme de taille moindre commercialisant en circuits courts et présentant une grande diversité de cultures.- Proposer une consommation locale, consommer mieux et proche de chez soi par la vente directe de produits sains et de saison plutôt que de consommer des denrées qui parcourent en moyenne 1500 kilomètres avant de se retrouver dans notre assiette.  - Eliminer totalement les pesticides de notre environnement car nocifs et polluants pour nous-même et pour notre Terre. Il s’agit de retrouver une agriculture qui préserve les écosystèmes pour une meilleure qualité de l’eau, de l’air et du sol. Cette démarche s’accompagne également d’un désir de limiter l’utilisation des énergies fossiles au profit d’énergies renouvelables. - Favoriser l’échange et les rencontres, il s’agit de redynamiser notre environnement proche en recréant du lien et en communiquant par l’accueil à la ferme. Transmettre et partager, s’enseigner les uns les autres à vivre mieux et plus simplement.   Effectuant nos formations respectives en Ariège nous nous sommes attachés à ce territoire. Plus largement, nous pourrions nous installer dans la région pyrénéenne. Pour faire quoi ? Graine de Ferme : une micro-ferme biologique tisseuse de liens !  Notre projet global s’étendrait idéalement sur environ 5 hectares et nous travaillerons tous les deux sur la ferme à temps-plein. Nous savons aujourd’hui que les micro-fermes sont des structures viables qui permettent une réelle valorisation des circuits courts et de l’agriculture biologique. La ferme n’est pas un système à part : elle souhaite faire partie d’un réseau porteur de projets qui permettent de mettre en valeur le territoire à notre échelle.  La ferme maraîchère :   En matière de production, toute l’année, la culture légumière et fruitière sera l’activité principale à la ferme. Notre mode de culture utilisera des méthodes inspirées de la permaculture et du maraichage bio-intensif. Aucun produit phytosanitaire n’entre dans le processus de culture. Il s’agit de suivre le rythme de développement des différents végétaux, d’en assumer les faiblesses et de tirer profit de leurs qualités. La production inclura légumes feuilles, racines, bulbes, tiges, salades, pois et haricots, concombres et courges ; également arbres fruitiers et petits fruits. La surface dédiée à cette activité sera idéalement de deux hectares avec environ 3000m2 de surface cultivée.  En plus d’une vente à la ferme ou encore dans des systèmes de circuits courts, nous serons présents de façon régulière sur les marchés du territoire pour vendre nos produits et ainsi promouvoir notre activité aux côtés d’autres acteurs locaux. A terme nous prévoyons également de proposer aux cantines scolaires locales nos produits tout au long de l’année.  Par cette ferme nous voulons devenir acteurs de la vie locale de la commune et des communes alentour en matière de production légumière. Il est question de proposer aux habitants des produits sains, bio et accessibles financièrement pour en faire profiter le plus grand nombre.     La ferme « éco-touristique » :  Notre projet est de mettre en place un camping à la ferme écologique : un éco-site, lieu d'échange et de partage, accessible à tous. L'objectif est de valoriser le potentiel touristique de la région en proposant un lieu d'accueil convivial et calme dans un site privilégié. Les constructions prévues sont durables et respectueuses de l'environnement : panneaux solaires, toilettes sèches et récupération d'eau pour une économie d'énergie optimale. L'éco-tourisme apparaît comme un moyen alternatif de visiter une région : respectueux de l'environnement, qui privilégie les liens humains et permet la découverte d'un autre mode de vie.  L'éco-tourisme s'appuie également sur la mise en place d’une ferme pédagogique pour découvrir la vie de la ferme. Des ateliers et des journées découvertes seront proposés afin de partager nos savoirs et savoir-faire. Les activités proposées prendront pour thème le maraîchage, la cuisine et transformation de nos produits, la découverte du monde animal de la ferme et la sensibilisation à l'écosystème et à la biodiversité. Nous souhaitons également proposer des activités pour découvrir la région et ses richesses, en partenariat avec les différents acteurs locaux.  Nous prévoyons enfin le développement d’un lieu attaché au lien social et à la valorisation de nos produits : un café culturel ainsi qu’une bibliothèque participative avec évènements culturels, résidences d’artistes, expositions ou encore ateliers tout au long de l’année, pour une véritable redynamisation locale et rurale proche des habitants. La « perte de vie » des villages nous affecte particulièrement et nous souhaitons donc réinvestir la vie locale au service des habitants. À quoi vont servir vos dons ? Nous faisons aujourd’hui appel à vous car nous croyons réellement en notre projet et en sa réalisation ! Nous aspirons à une agriculture respectueuse de la terre et des Hommes, une agriculture citoyenne. Cette cagnotte qui suit le principe du financement participatif relève de cette logique : elle s’appuie sur l’entraide et la solidarité de chacun pour mener à bien une réalisation collective. Les dons seront dans un premier temps nécessaires à l’achat du terrain et un plus non négligeable en tant qu’apport personnel à faire valoir aux banques. Ils seront alors le premier moteur du lancement de notre activité. De plus, nous pourrons également investir dans le matériel indispensable à notre installation (serres, irrigation, outils…). Avec ce financement participatif il nous tient à cœur de développer un projet collectif qui ne tient pas uniquement du bon vouloir des banques ou autres prêts financiers. Nous voulons démontrer que notre projet peut être porté par d’autres personnes que nous et qu’il suscite un réel intérêt. Une fois le financement participatif terminé nous recueillerons les dons et pourrons alors lancer le projet. En attendant, n’hésitez pas à nous suivre et à nous contacter sur Facebook et sur Leetchi (et prochainement sur notre site internet…) pour suivre l’avancement de notre projet ! Contreparties : Les délais concernant les contreparties varieront en fonction de la contrepartie prévue et de l’avancement de notre projet, nous vous tiendrons au courant via cette page Leetchi. •Pour les contreparties qui nécessitent de venir sur place : contactez-nous si ce n’est pas possible pour vous (ou si vous ne souhaitez pas de contreparties), nous vous proposerons autre chose. •Pour toute question n’hésitez pas à nous contacter ! - 1€ et + : votre nom inscrit sur notre mur des donateurs + l’inscription à notre newsletter- 10€ et + : votre nom inscrit sur notre mur des donateurs + l’inscription à notre newsletter + recevez un marque-page au nom de la ferme- 25€ et + : votre nom inscrit sur notre mur des donateurs + l’inscription à notre newsletter + un assortiment de graines potagères (à récupérer sur place)- 50€ et + : votre nom inscrit sur notre mur des donateurs + l’inscription à notre newsletter + un (gros) panier de produits de la ferme (à récupérer sur place)- 75€ et + : votre nom inscrit sur notre mur des donateurs + l’inscription à notre newsletter + venez profiter d’un pique-nique en famille à la ferme (repas jusqu’à 4 personnes)- 100€ et + : votre nom inscrit sur notre mur des donateurs + l’inscription à notre newsletter + parrainez un arbre de la ferme, choisissez sa variété, venez lui rendre visite et récoltez ses fruits ! - 200€ et + : votre nom inscrit sur notre mur des donateurs + l’inscription à notre newsletter + venez passer une journée à la ferme avec une initiation au maraichage (et repartez avec votre récolte !)- 500€ et + : votre nom inscrit sur notre mur des donateurs + l’inscription à notre newsletter + parrainez un animal de la ferme, choisissez son nom, venez lui rendre visite et emmenez-le en balade !- 1000€ et + : votre nom inscrit sur notre mur des donateurs + l’inscription à notre newsletter + passez une semaine dans la peau d’un maraicher à la ferme (et repartez avec votre récolte !)  Et enfin… un IMMENSE merci à tous !Tous les donateurs seront invités à l’inauguration de la ferme : un apéritif partagé et une visite du lieu ! /!\ N'oubliez pas de laisser votre adresse mail en commentaire lorsque vous faites un don pour qu'on puisse vous contacter /!\

30

807 €

Un container pour légumes bios !

Un container pour légumes bios !

Bienvenue sur cette cagnotte solidaire pour Eloïse et Clément Si vous souhaitez donner un coup de pouce à Eloïse et Clément, maraîchers en microferme bio près du Mans, à Coulans-sur-Gée, nous proposons cette collecte pour soutenir leur achat d'un container à légumes bios ! Un container maritime recyclable isolé (appelé container-frigo) coûte entre 5000 et 6000 euros hors transport. Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés.* Pour nous aider à récolter plus de dons, partagez cette cagnotte, un grand merci !Pour ceux qui ne les connaîtraient pas, Eloïse, à 32 ans, a quitté Paris et son métier dans le cinéma, pour devenir maraîchère en bio dans la Sarthe, portée par ses convictions environnementales. Aujourd'hui, avec son compagnon Clément, ils cultivent des légumes dans le respect de la terre, avec le souci de les offrir ultra-frais, en vente directe et locale à leur ferme La Moncésière. Mais les conditions climatiques d'hiver entraînent des pertes de légumes et les empêchent de répondre à la demande.  Ils aimeraient acheter un container maritime pour le recycler en chambre de conservation, stérélisée, à température contrôlée, afin de conserver les légumes avec une garantie absolue de fraîcheur. Eloïse et Clément pourront ainsi stocker dedans leurs légumes les plus fragiles, une fois que ces derniers auront atteint leur mâturité en terre (carottes, betteraves, panais, navets, courges, pomme de terre). Il ne s'agit donc pas de faire une culture hors sol, comme on la pratique en ville dans de tels containers. Leurs légumes auront été cultivés sans pesticides, dans un sol sain et des conditions climatiques normales jusqu'à la récolte avant cette conservation.  L'objectif est d'éviter le gaspillage et, pour eux, la dureté des semaines d'hiver dépourvues de ventes possibles aux clients, ce qui rend certains mois très difficiles à traverser.  Dans le cas où la collecte dépasserait le montant nécessaire pour ce container, elle servira à financer d'autres projets pour développer leur ferme !   Pour découvrir les produits d'Eloïse et Clément, visitez la page Facebook de leur ferme en cliquant ici. Pour découvrir le film documentaire "Réparer la terre" qui suit au fil des années cette reconversion dans l'agriculture bio, regardez notre trailer avec Eloïse en cliquant sur ce lien.   Merci de votre soutien ! Nous avons à coeur de les aider après avoir eu le privilège de réaliser ce film sur leur aventure engagée.  Laureline Amanieux et Sonja Bertucci, réalisatrices du film "Réparer la terre", produit par Les Films du Hasard

17

1 195 €

DEFY : Non aux Immeubles à Yutz !

DEFY : Non aux Immeubles à Yutz !

La seule solution efficace pour nous protéger du bétonnage intensif de notre Ville de Yutz et de la construction d'une vingtaine d'immeubles dans la zone résidentielle du "Stockholm" est de déposer un recours contre le PLU (plan local d'urbanisme) au Tribunal Administratif de Strasbourg avant le 4 avril, dernier délai. Cette procédure pourrait amener les élus, les promoteurs et les banques à remettre en question tout ou partie de leurs projets.Nous pourrions éventuellement obtenir du Tribunal des modifications du PLU qui alourdiraient les normes infligées aux promoteurs, voire même l'interdiction de construire de nouvelles habitations sur certains terrains.Dans le pire des cas,  si le tribunal nous donnait tort, le délai durant lequel la Justice serait amenée à examiner le dossier (en général entre 12 et 24 mois) serait mis à profit pour convaincre nos élus municipaux, présents et à venir, que nous sommes totalement opposés à la construction anarchique d'immeubles, notamment dans les zones résidentielles.Les sommes collectées sont destinées à financer les frais de justice (avocat, et éventuellement art. 761 en cas d'échec de la procédure : maximum 2000 euros). Pour info, les frais d'avocat devraient osciller à eux-seuls autour de 7000 euros, somme à mettre en regard des moins-values occasionnées par la construction d'immeubles à proximité de maisons individuelles (perte de 20 à 30 % de la valeur des biens). Le montant de la cagnotte, ainsi que son utilisation, feront l'objet de vérifications par des personnes extérieures à l'équipe d'animation de DEFY. Celles-ci seront amenées à examiner les pièces comptables et à certifier l'usage des fonds. Si cette cagnotte devait dépasser ses objectifs, DEFY serait contraint de déposer des statuts afin de gérer les fonds d'une manière encore plus transparente. Précisons qu'au vu du délai très court qui nous sépare de la date butoir du recours, certains membres du collectif se sont déclarés volontaires pour avancer une partie des frais de la procédure. Une fois le montant nécessaire atteint, le reliquat de la cagnotte sera destiné au remboursement équitable d'une partie de leur contribution. Le calcul tiendra compte du risque juridique que les volontaires ont accepté d'endosser. Confidentialité DEFY VOUS GARANTIT LA CONFIDENTIALITE DE VOUS DONS ! Annulation de la cagnotte Si la perspective du recours venait à être annulée pour diverses raisons, nous serions amenés à supprimer la cagnotte.Voici ce que stipulent les conditions de vente dans ce cas :4.3.4. Annulation d’une CagnotteAvant toute utilisation de la Cagnotte, l’Organisateur peut notifier l’annulation de la création de la Cagnotte. Il adresse sa demande d’annulation par email au Service Clients à l'adresse suivante : .En cas d’annulation, le Distributeur procède à la notification de l’annulation à l’ensemble des Participants concernés et l’Emetteur ferme la Cagnotte. En clair, si le recours ne pouvait ou ne devait être déposé, DEFY annulerait la cagnotte, ce qui aura pour effet le rembousement automatique des sommes que vous avez versées.

17

1 180 €

13 %
Haut de page